X

Prêts à vous servir

Pour vous accompagner en cette période, voici les solutions repas Pronto!
Pour vos besoins changeants au travail et à la maison.


Pronto DOMO
Repas surgelés et frais, livrés à votre domicile ou au bureau.
Parfait pour vous faire économiser du temps.

Pronto BURO
Repas froids individuels, excellents pour vos repas d’affaires! Commandez avant 10h00 le jour même et recevez votre commande avant midi

Vacances annuelles; Nous serons fermés pour nos vacances annuelles
du 18 juillet au 2 août inclusivement.

Prêts à vous servir

Rituels de Noël

Rituels de Noël

Le temps des Fêtes est un rendez-vous gastronomique particulier dans l’année, puisqu’on y
cuisine des mets qui se distinguent du menu habituel. Le patrimoine culinaire québécois
regorge de beignets, de pâtés à la viande, cipailles et tourtières, de ragoût de boulettes et de
desserts sucrés qui nous accompagnent depuis notre tendre enfance. Certains plats sont
parfois ancrés dans les familles depuis tellement longtemps qu’on ne peut tracer la généalogie
de leur arrivée dans le rituel familial.


Or, depuis quelques années, de nouvelles réalités culinaires s’invitent dans cet univers
gastronomique. La multiplication des allergies alimentaires dans la population donne du fil à
retordre à la cuisine traditionnelle. En élaborant leur menu des fêtes, plusieurs devront
composer avec cette variante importante, comme c’est le cas pour les restaurateurs et les
traiteurs.


Les nouvelles pratiques alimentaires, qui croisent le fer avec les traditions familiales, donnent
parfois des résultats surprenants. Qui aurait pu imaginer il y a 10 ans à peine qu’on puisse
transformer le ragoût de boulettes et de pattes de cochon de grand-maman en un ragoût aux
lentilles et au tofu ? Et pourtant, les cuisiniers ne manquent pas d’imagination pour adapter
des recettes végétariennes, voire véganes, à l’intérieur du cadre plus traditionnel du repas de
Noël.


Une autre réalité est celle des cuisines traditionnelles venues d’ailleurs, qui accompagnent les
gens de tous les horizons et qui viennent enrichir notre patrimoine culinaire avec des coutumes
culinaires héritées de leurs ancêtres.


Maman, j’ai raté la dinde


Mais il y a des choses qui ne changent pas. La messe de minuit, le père Noël et ses rennes,
ainsi que la présentation des émissions culinaires et des films consacrés à Noël ! Parmi le
nombre incalculable de films ayant pour thème le temps des Fêtes, se trouvent bien entendu
les classiques du genre ; Miracle sur la 34e rue, les mille variations de A Christmas Carol (vous
saviez que Charles Dickens a écrit ce conte de Noël en moins de 2 mois ?) le retour de Ciné-
Cadeaux et tous les films romantiques plus sucrés qu’une bûche triple chocolat !


Au menu de ce cinéma des fêtes ? La rencontre improbable de deux êtres que tout devrait
séparer, mais qui tombent en amour, des réunions familiales où tout peut arriver, des aventures
abracadabrantes de lutins ou de père Noël qui ne peut livrer ses cadeaux, de la romance et
des bons sentiments sous le gui (on est dans l’esprit de Noël après tout). À visionner avec un
bon chocolat chaud !


Dans ces films, on y voit aussi un personnage fort important, je dirais même plus, un
incontournable ; la nourriture. Je ne peux passer sous silence un réel classique du genre : le
film National Lampoon’s Christmas Vacation, sorti en 1989 (hé oui ! 30 ans déjà) dont le titre
français Le sapin a des boules, a sans doute été traduit par quelqu’un qui a
malencontreusement abusé du lait de poule.


Je vous place rapidement dans le contexte de la scène du souper : la famille Griswold prend
enfin place à table et Clark Griswold, le bon père de famille, s’apprête à découper la dinde.
Pour honorer le statut d’aînée de sa vieille tante, il lui demande de prononcer une prière (le
bénédicité) et elle s’exécute en récitant le discours d’allégeance au drapeau américain… (on
veut tous une tante pareille dans nos familles !!)


Puis le moment tant attendu arrive enfin, Clark (joué par l’acteur Chevy Chase) s’apprête à
découper la dinde, mais, horreur ! Celle-ci éclate, tel un vieux pneu séché.


- Elle est juste un peu sèche, ça va aller, réplique Chase, impassible, pendant que sa bellesoeur
pleure sa vie d’avoir trop fait cuire la dinde.
À écouter après votre réception si vous êtes un candidat reconnu pour votre cuisson extrême
de la dinde !


Du meilleur au pire


Deux séries sont à mettre à votre horaire si vous aimez manger ou confectionner des
pâtisseries. Pour voir à l’oeuvre des semi-professionnels du batteur sur socle, la série Rage de
sucre de Noël propose un concours où quatre duos de candidats doivent réaliser des
compositions sucrées en suivant un thème imposé par le jury. Les gagnants remportent
10 000 $ ! Ça donne le goût de sortir les spatules du tiroir !


Si vos talents culinaires pour la pâtisserie riment avec désastres, je vous invite à écouter la
série C’est du gâteau/Noël. Vous constaterez qu’il y a toujours pire que soi dans une cuisine !
Ici, trois concurrents amateurs (mais là, vraiment amateur) doivent reproduire un dessert fait
par des professionnels. Malgré toute leur bonne volonté, plusieurs candidats n’ont aucun sens
de la cuisine. Au terme de l’épreuve, les juges goûtent les gâteaux et ils doivent déterminer qui,
des trois aspirants, remporte 10 000 $. Où peut-on s’inscrire ?


Sur cette note sucrée, je vous souhaite un joyeux Noël !


Par Caroline Cudia
rédactrice pour Zeste du monde

Date de publication : 12/30/2019 2:31:37 PM


Partager: Facebook notaire Bessette LinkedIn notaire Bessette

Pour toutes informations supplémentaires sur les événements corporatifs, repas d’affaires, n’hésitez pas à nous contacter. Nos conseillers se feront un plaisir de vous proposer un menu sur mesure pour votre événement.

514 600-6488

9h00 à 17h00 du lundi au vendredi

© 2001-2020 Zeste du monde. Tous droits réservés. Service Traiteur Montréal Laval & Rive-Sud

Conçu et propulsé par Anekdotes