La cuisine au cinéma

La cuisine au cinéma

L’engouement pour l’art culinaire est plus que jamais présent dans notre société, autant dans
le cadre plus privé (c’est un de nos besoins primaires après tout !) que par sa présence dans
l’espace public.


Depuis une dizaine d’années, cet espace public foisonne de publications qui s’adressent tant
aux néophytes qui souhaitent dépasser le stade du macaroni au fromage en boîte qu’aux fins
gourmets.


La télévision n’est pas en reste puisqu’il y fourmille un large éventail d’émissions et de séries
qui abordent la cuisine sous toutes ses facettes. Les métiers liés à la cuisine sont de nouveau
sur la sellette, pour le plus grand bonheur de ses artisans et du public.


Que l’objectif soit éducatif ou carrément loufoque (on pense ici à la série C’est du gâteau
disponible sur Netflix, ou des concurrents, qui n’ont pas de talents spécifiques en cuisine,
doivent réaliser des pâtisseries trop complexes pour leurs compétences), cet enthousiasme
culinaire n’est pas près de s’éteindre.


On tourne !


Les références culinaires sont aussi très nombreuses au cinéma. Un grand nombre de films
utilisent comme toile de fond les rapports à la nourriture comme des métaphores de la vie. Ou
tout simplement comme décor ou comme prétexte à la bouffonnerie.
Coup d’oeil sur trois films très différents parmi ce vaste choix.


Le grand restaurant (1966)


Dans ce film, l’acteur Louis de Funès tient le rôle de Monsieur Septime, propriétaire du
restaurant gastronomique français Chez Septime. C’est davantage une comédie de situation
qu’un film culinaire, mais les employés du restaurant, sous le joug d’un patron qui a des allures
de dictateur, sont vraiment typés.


Retenons le personnage du sommelier éméché qui veille un peu trop bien sur son inventaire et
du chef de cuisine, qui s’avère être le seul à avoir le pouvoir de s’imposer face à Monsieur
Septime. La scène de la description du soufflé aux pommes de terre débitée en allemand est
complètement délirante !


Super Size Me (2004)


Ce documentaire cherche à montrer les conséquences de la malbouffe sur le corps humain.
Pour rendre son documentaire encore plus percutant, le réalisateur Morgan Spurlock a décidé
de faire une « diète » totalement inusitée ; pendant un mois, il a pris ses trois repas quotidiens
chez McDonald.


Il s’est promené partout aux États-Unis, a rencontré plusieurs spécialistes, mais aussi des gens
ordinaires. Il a été suivi par des médecins et nutritionnistes pendant toute cette période. Les
résultats de cette expérience sont assez troublants. Il a pris beaucoup de poids en un seul
mois (11 kg, soit plus de 20 livres), ce qui lui a causé des problèmes de santé. D’ailleurs, cela
lui a pris plusieurs mois avant de revenir à son état initial.


Terminons ce mini-palmarès sur une note plus joyeuse.


Ratatouille (2007)


Découvrir la poésie culinaire française à travers les péripéties d’un petit rat sympathique, voilà
le menu proposé par ce film d’animation produit par les studios Pixar.
Rémy, le personnage principal, rêve d’être reconnu comme chef ; il a un don extraordinaire
pour marier les saveurs, c’est un vrai tripeux de bouffe ! Il fait la rencontre d’un commis
maladroit nommé Alfredo Linguini, avec lequel il fera équipe dans le plus prestigieux restaurant
de Paris, Chez Gusteau.


Parmi les belles scènes du film, il y a celle où le critique gastronomique est bouleversé par les
souvenirs qui surgissent au moment de goûter la ratatouille préparée par Rémy. Même le
méchant du film succombe au délicieux plat ! Je suis bien d’accord avec les scénaristes, les
saveurs peuvent certainement être associées à certains souvenirs lointains dans notre
mémoire.


Cette petite incursion dans l’univers du cinéma et de la gastronomie est définitivement très
frugale. Voici quelques autres titres pour vous mettre en appétit.


Le festin de Babette (1987)
La grande bouffe (1973)
Julie & Julia (2009)
Vatel (2000)
Comme un chef (2012)
The Lunchbox (2013)
Le sens de la fête (2017)
L’Odeur de la papaye verte (1993)
Le déclin de l’empire américain (1987)
(pour les nombreuses scènes de préparation du repas
dans la cuisine du modeste chalet…)


Des films ou des scènes de films vous ont réjoui, touché, fait rire ou vous ont fait saliver ?
N’hésitez pas à partager avec nous vos coups de coeur culinaires du grand écran !
À la bonne vôtre !


Par Caroline Cudia
rédactrice pour Zeste du monde

Date de publication : 2/1/2019 4:04:32 PM


Partager: Facebook notaire Bessette LinkedIn notaire Bessette

Pour toutes informations supplémentaires sur les événements corporatifs, repas d’affaires, n’hésitez pas à nous contacter. Nos conseillers se feront un plaisir de vous proposer un menu sur mesure pour votre événement.

MEMBRE DE :

ATPQ CCMM ARW
514 600-6488

9h00 à 17h00 du lundi au vendredi

Toutes les commandes doivent être reçues avant 15h00 la veille de la livraison

© 2001-2018 Zeste du monde. Tous droits réservés. Service Traiteur Montréal Laval & Rive-Sud

Conçu et propulsé par Anekdotes